ERP ou PGI : quelle est la différence ?

< Retour
Nuage de mots comparant le PGI et l ERP

Un ERP est un logiciel de gestion d’entreprise. Deux appellations pour ces progiciels sont ensuite nées de ce succès inconsidérable : « ERP » et « PGI ». Mais quelle différence existe-t-il entre ces deux noms ?

L’acronyme ERP veut dire, en anglais, Enterprise Resource Planning. En français, cela est traduit par l’acronyme PGI « Progiciel de Gestion Intégré ». Cependant, cette traduction ne correspond pas tellement au principe qu’engage la solution de gestion ERP. Encore plus étonnant, ces deux acronymes n’ont aucun mot en commun. En français, le terme “entreprise” disparaît entièrement de l’énoncé. D’autres termes sont également peu ressemblants, il est donc plus juste de parler d’équivalent que de traduction pure et dure.

PGI / ERP : une différence dans le monde de l’informatique

Le problème de traduction rencontré ici s’explique simplement par l’historicité de ces deux termes. En effet, auparavant ces deux termes utilisés pour ces solutions de gestion étaient égaux, mais aujourd’hui, avec toutes les nouvelles approches de l’informatique en entreprise, les choses ont changées. PGI est un terme plus ancien qu’ERP. L’ERP dérivait plutôt d’une évolution des MRP (Material Resource Planning : gestion des ressources, gestion de production, etc…) et des DRP (Distribution Resource Planning), alors que les PGI ont une origine davantage tournée vers la gestion financière.

À partir des années 80, l’enjeu des PGI était d’unifier les données en une seule et même base de données unique. Cela était normalement fait pour harmoniser les échanges de flux d’informations entre des outils divers.

Au contraire, la notion d’ERP, mettait d’avantage l’accent sur la planification et gestion des ressources de l’entreprise, qu’elles soient matérielles ou humaines(plusieurs modules : gestion de la relation client, gestion des stocks, gestion comptable, etc…).

Ces différences ont peu à peu étaient oubliées au moment des années 90, où internet a fait un essor in considérable. Cet essor a d’ailleurs bénéficié aux deux outils ERP/PGI qui n’ont été que plus forts après cela.

En pratique, les ERP l’emportent sur les PGI

Aujourd’hui, de nombreuses personnes s’accordent pour dire que le PGI parmi les logiciel de gestion intégré est tombé en désuétude, en comparaison au logiciel ERP. Une étude a d’ailleurs été menée et prouve qu’au niveau des recherches Google le terme « ERP » livre 123 000 000 résultats, tandis que « PGI » n’en donne que 18 300 000…

De plus, durant les cinq dernières années, la recherche du mot « ERP » a été comptée plus d’un tiers que la recherche du mot « PGI ».

Puisque ces deux mots semblent être des synonymes, l’emploi plus fréquent d’ERP condamne l’emploi de PGI et le restreint à ne pas être beaucoup utilisé.

Les ERP connaissent un franc succès depuis le début des années 2000, ce qui promet d’accentuer encore l’utilisation de ce mot. Il faut donc s’y faire : l’emploi de l’acronyme PGI, finira par s’amoindrir jusqu’à ne plus exister, au même titre que le mot : 《 ordiphone », totalement oublié dès l’apparition du mot smartphone.

Comment bien choisir un ERP ou un PGI ?

Bien choisir son ERP est essentiel. Grâce à ce simple choix du système d’information, vous vous assurez une visibilité intégrale de votre activité(Modules de comptabilité, facturation, gestion des ressources humaines, etc…). Vos ressources seront également optimisées. Cependant, pour trouver le bon ERP, il est crucial de bien le choisir au milieu de toutes ces solutions ERP, et pour cela, il existe plusieurs critères.

Tout d’abord, il est absolument nécessaire de choisir un ERP uniquement dédié à son métier et à son secteur d’activité. 

Choisir un ERP métier est crucial (Business intelligence, processus métiers, processus opérationnels, processus d’entreprise etc…). Ce choix évite d’éventuelles adaptations et développements spécifiques de l’ERP envers votre secteur d’activité. Ce choix fait également en sorte que l’ERP corresponde en tout points à vos demandes et besoins.

Découvrez l’ERP eBrigade, un ERP open source intuitif qui facilite le quotidien de plus de 50 000 utilisateurs.

Vous devrez ensuite anticiper vos futurs besoins.

Les investissements, quels qu’ils soient, doivent impérativement être réfléchis sur le long terme. Il est donc important de s’interroger sur la fréquence de mises à jour des fonctions intégrés dans le logiciel, le coût de la maintenance fonctionnelle, l’expérience de l’éditeur, les prestations proposées et la qualité du support, la capacité à innover et à réagir sur un marché en constante évolution, etc…

Puis, il vous faudra réfléchir au mode d’acquisition.

Le progiciel de gestion intégrée peut être utilisé de deux manières. Vous pouvez l’utiliser en “acquisition”, c’est-à-dire en achat pour une durée illimitée, ou bien en “SaaS”, soit en abonnement mensuel.

Il est bon de savoir qu’un ERP utilisé en mode acquisition (qu’il s’agisse du mode Licence ou On Premise), doit être payé. En effet, le contrat de maintenance des applications informatiques est payant et inclut les diverses mises à jour et le paramétrage de l’outil intégré. Dans tous les services disponibles, un éventuel contrat d’hébergement peut également être payant. Il est utile pour installer le logiciel d’entreprise si vous ne possédez pas de serveur personnel. Le tout est de choisir le mode qui correspond le mieux, à vous et à vos besoins plus particulièrement.

Préférez une expérience utilisateur plus ergonomique.

L’ergonomie des outils digitales de gestion est un critère essentiel, peut-être l’un des plus importants à prendre en compte pour l’amélioration de vos process de travail. Une bonne IHM sera idéale pour faciliter la prise en main du logiciel de gestion intégré par tous les prochains utilisateurs. Pour une adaptation encore plus réussie, testez la solution ERP même en open source. Plus le logiciel permettant de gérer l’ensemble de vos besoins spécifiques est intuitif, plus vos différents collaborateurs pourront se l’approprier de façon efficiente et ainsi gagner du temps.

Pour terminer :

Les ressources humaines et financières investies dans les progiciels de gestion intégrés sont généralement conséquentes, et il est donc important de ne pas se tromper dans le choix des modules de gestion.

Choisir un ERP est quelque chose de relativement compliqué, qui peut prendre du temps. Or, il faut savoir que le retour sur investissement est fructueux : le logiciel de gestion intégrée ERP permet de gérer et de rendre attractifs plusieurs activités d’une entreprise(Pme, Pmi, grandes entreprises et moyennes entreprises, e-commerce, etc…) qu’il s’agisse du logiciel de gestion commerciale, ou bien du logiciel de gestion des temps, gestion de projets, gestion des données, gestion de stock, gestion de véhicules, gestion des achats, gestion des plans de charge, plannification des ressources etc…

Allez plus loin grâce à eBrigade, l’outil digital de gestion, le progiciel de gestion intégré qui facilite le quotidien de plus de 50 000 utilisateurs.

Précédent Définition : qu’est-ce qu’un logiciel ERP
Suivant La Gestion d’une association
Contenu